Hôtel Marriott, rue Peel: disparition de la façade maudite

hotel-marriott-de-laeroport-montreal-trudeau-et-siege-social-daeroports-de-montreal_0450

Le 16 juillet 2009, un bloc de 320 kg s’est détaché du 18e étage de l’établissement pour aller s’écraser sur une cliente attablée avec son amoureux Hani Beitinjaneh sur la terrasse vitrée du Mikasa Sushi Bar, au rez-de-chaussée. Léa Guibeault, 33 ans, est morte sur le coup.

La disparition des blocs de béton n’est pas une exigence des autorités, assure la direction de l’hôtel. « Le propriétaire veut changer toutes les fenêtres pour donner un look plus moderne, explique Sonia Grenier, directrice, exploitation, du Marriott Residence Inn Montréal centre-ville. Il y aura dorénavant une grande fenêtre par chambre au lieu de quatre petites comme avant. »

Le coût des travaux s’élève à plus de 10 millions. En juillet 2002, l’établissement a été vendu pour 22 millions au Groupe Jesta, appartenant à Elliot Aintabi. L’établissement est toutefois géré directement par la chaîne Marriott.

« L’extérieur nouveau et moderne viendra rehausser l’esthétisme de l’ensemble de l’édifice », a écrit la direction de l’hôtel dans un communiqué annonçant les travaux.

Au terme de ceux-ci, l’hôtel comptera 2 étages de plus, lesquels ajouteront 20 chambres à l’établissement pour porter le total à 210 chambres. Les espaces communs seront aussi remis au goût du jour. L’hôtel, situé entre la rue Sherbrooke et le boulevard De Maisonneuve, rouvrira progressivement à partir de janvier prochain. Les travaux seront terminés en mai 2014.